EISA AU NIGER

EISA a ouvert une représentation au Niger depuis juin 2020, pour la mise en œuvre d’un projet financé par l’Union Européenne, en vue d’appuyer le cycle électoral en cours.

La vie politique du pays a été mouvementée depuis l’indépendance du pays en 1960 par plusieurs coups d’Etat, dont celui du 18 février 2010.

La transition militaire qui s’en est suivie a été marquée par l’adoption d’une Constitution et l’organisation d’une présidentielle remportée au second tour, le 13 mars 2011, par Mahamadou Issoufou.

Réélu en 2016, le président Issoufou a annoncé qu’il ne représente pas au terme de son mandat en 2020.  Cette décision ouvre la voie à une alternance pacifique au sommet de l’Etat, pour la première fois dans l’histoire du pays.

Un cycle électoral est ainsi en cours actuellement, avec la fin du mandat du président et des députés.  Ce cycle prévoit une présidentielle et des législatives le 27 décembre 2020 (ainsi qu’un éventuel 2eme tour de la présidentielle en février 2021), et des locales,  prévues le 13 décembre, 2020, après plusieurs reports.

Ces scrutins vont se dérouler dans un contexte de défis sécuritaire (extrémisme violent, terrorisme), sanitaire (Covid 19) et socio-politique (refus de l’opposition de participer la commission électorale centrale et autres).

Ces élections seront organisées par une Commission électorale dorénavant permanente et un organe de régulation des médias recomposé.

Ces deux institutions font face à plusieurs défis, notamment celui de gagner la confiance des partis politiques et des électeurs, et de rassurer sur leurs capacités à mettre en œuvre un processus inclusif, crédible, transparent et apaisé.